« EKOféminisme » de Marie-Julie Gascon

La Kaz Fée Mazine a le plaisir d’inviter pour le mois de mai, la photographe Marie-Julie Gascon.
Son exposition photographique « EKOféminisme » restitue son travail de recherche en cours autour de la notion de l’EKOféminisme dans sa globalité. L’éco féminisme est un concept de lutte, né dans les années 70’.
« L’écoféminisme c’est l’idée qu’il y a une connexion très étroite entre écologie et féminisme. L’exploitation et la destruction de l’environnement par les humains et l’oppression des femmes par le patriarcat serait les conséquences d’un même système.»
La recherche continuera de s’étendre pour interroger les notions d’éco-féminisme sur le territoire insulaire réunionnais. Le travail photographique numérique tente dans un premier temps de chercher la similarité dans les corps celui des femmes et celui de la nature et ses éléments. 

Vernissage le samedi 7 mai à 11h à la Kaz Fée Mazine
Gratuit et ouvert à tous·tes

Qui est Marie-Julie Gascon ?

©SandrineTurpin

Des planches du théâtre au tapis de danse en passant par la photographie, Marie-Julie Gascon est une jeune artiste pluridisciplinaire. Engagée, elle milite pour le vivant, les personnes en marge, hors schémas et pour les femmes. Photographe depuis une dizaine d’année, Marie-Julie aime utiliser des procédés anciens de la photographie : cynatotype, antotype, photographies sur végétaux, argentique…

Avec une approche documentaire, elle met le portrait et l’esthétisme de la matière au coeur de sa recherche. Ces thèmes de prédilections sont « l’être humain.e » et ses détours. Des sujets reviennent tel que la paysannerie le rapport au corps, le féminin. Elle recherche cet instant suspendu ou quelque chose lâche, ou le « juste » apparaît, ce qui ne se contrôle pas, ce qui parfois ne se dit pas.